top of page
  • Photo du rédacteurPARLEMENT DE WALLONIE

L'extension du processus de flexi-jobs au secteur des transports



  • Question écrite du 24/10/2023

    • de LAFFUT Anne

    • à HENRY Philippe, Ministre du Climat, de l'Energie, de la Mobilité et des Infrastructures

Lors de son dernier conclave budgétaire, le Gouvernement fédéral a décidé d'élargir le dispositif des flexi-jobs à 12 nouveaux secteurs, parmi lesquels le secteur du transport, en particulier pour les sociétés d'autocar, rencontrant ainsi le souhait des entreprises présentes dans ce domaine d'activités, demandeuses de l'extension de ce régime à leur secteur. Quelle est la position de Monsieur le Ministre par rapport à cette décision ? A-t-il identifié différentes catégories de transport qui pourraient engager des flexi-jobs ? Est-il ouvert à développer ce dispositif pour les services des TEC et de transport scolaire ?

  • Réponse du 30/10/2023

    • de HENRY Philippe

L’extension du dispositif des flexi-jobs est une demande de longue date de la Fédération belge des autobus, autocars (FBAA). Celle-ci prend corps dans un contexte de pénurie aigüe de chauffeurs munis de permis D. Selon les chiffres de la FBAA, l’âge moyen des chauffeurs de bus est de 51 ans. L’avantage du dispositif des flexi-jobs est qu’il permettrait à des chauffeurs récemment pensionnés en ordre de sélection médicale de continuer à prester un service. Par ailleurs, ce dispositif est particulièrement approprié pour le transport scolaire qui ne concentre que quelques heures par jour durant 182 jours/an. Il s’agit donc d’une opportunité de diminuer le besoin de chauffeurs (180 manquants en Wallonie) au bénéfice des clients et en particulier des élèves ayant droit au transport scolaire. Pour ces raisons, et après consultation avec l’OTW et le SPW MI sur le sujet, je suis favorable à l’extension des flexi-jobs pour le transport scolaire. Pour ce qui concerne la régie de l’OTW, il n’est pas envisagé d’avoir recours aux flexi-jobs. Le type de service (régulier) est différent du transport scolaire avec un volume de travail stable au cours de l’année. Il s’agit ici d’un avis d’opportunité, qui ne préjuge pas des discussions avec les partenaires sociaux dans le cadre des groupes de travail se tenant au Fédéral.

1 vue0 commentaire

Comentários


bottom of page