top of page
  • PARLEMENT DE WALLONIE

Les données statistiques établissant les métiers en pénurie et les fonctions critiques





  • Question écrite du 12/09/2022

  • de LAFFUT Anne

  • à MORREALE Christie, Ministre de l'Emploi, de la Formation, de la Santé, de l'Action sociale et de l'Economie sociale, de l'Egalité des chances et des Droits des femmes

Les statistiques sur lesquelles se base le FOREm pour fixer la liste des métiers en pénurie sont des statistiques globalisées sur la Région wallonne, de sorte que les caractéristiques sous-régionales ne sont pas identifiables. Dès lors, la situation de certaines zones n'apparait pas de manière spécifique, comme par exemple en Province de Luxembourg que la proximité avec le Grand-Duché rend si particulière : alors qu'il y a là un énorme besoin dans les soins de santé et l'HORECA, aides-soignantes et commis de cuisine sont repris en fonctions critiques et non en métiers en pénurie, ce qui réduit considérablement les réponses à apporter à ces situations problématiques, notamment au niveau des dispenses de disponibilité. Ne serait-il pas adéquat, à l'avenir, d'affiner systématiquement ces données statistiques (sous-clusters régionaux) pour leur permettre de prendre en compte ces spécificités territoriales ?


  • Réponse du 06/10/2022

  • de MORREALE Christie

Afin d’atteindre les seuils statistiques indispensables pour garantir la validité de l’analyse pour établir la liste des fonctions critiques et métiers en pénurie, le FOREm doit disposer, par métier, d’un nombre suffisant d’offres d’emplois pour lesquelles les entreprises ont communiqué l’engagement ou non d’un candidat (soit un volume minimum de 14 offres et 30 postes, une même offre pouvant rechercher plusieurs postes). En effet, des indicateurs statistiques sont calculés sur base des informations collectées au travers des offres sur la satisfaction du poste et sur la réserve de main-d’œuvre connue du FOREm. Ces indicateurs (taux de satisfaction, délai de satisfaction, ratio demandeurs d’emploi/postes) servent de base à la détection des fonctions critiques et en pénurie en Wallonie. Cependant, le FOREm n’a pas connaissance de l’ensemble des offres d’emploi du marché wallon (les entreprises n’ont pas d’obligation de diffuser une offre d’emploi via le FOREm) et toutes les entreprises qui diffusent leurs offres d’emploi en faisant appel au FOREm ne font pas un retour sur l’engagement d’un candidat. Pour garantir une validité des résultats, la liste des fonctions critiques et en pénurie est établie pour l’ensemble de la Région wallonne garantissant un volume d’information suffisant à l’analyse statistique, ce qui ne serait pas le cas pour l’ensemble des territoires si un calcul devait être effectué à un niveau sous-régional. Bien que la liste des métiers des fonctions critiques et en pénurie porte sur l’ensemble de la Wallonie, le FOREm réalise également des analyses plus locales en se basant sur les offres diffusées localement via le FOREm (quelle que soit l’issue du recrutement) et sur la situation de la réserve de main-d’œuvre sous-régionale. Ceci permet de pointer, au sein de la liste régionale, les spécificités locales. Une approche régionale demeure pertinente, car la question des tensions doit être également appréhendée en prenant en compte la mobilité de la réserve de main-d’œuvre d’une sous-région à l’autre.

2 vues0 commentaire
bottom of page