top of page
  • Photo du rédacteurPARLEMENT DE WALLONIE

Le développement structurel du mentorat pour les demandeurs d'emploi


Mme Laffut (MR). – Madame la Ministre, forte de son succès, l’ASBL « Duo for a Job », spécialisée dans le mentorat et affichant des taux de réussite de 70 % dans l’accompagnement des demandeurs d’emploi issus de l’immigration, a récemment déclaré son souhait de définir un cadre juridique et financier afin de pouvoir développer de manière structurelle le mentorat en Région wallonne. L’ASBL organise du monitoring intergénérationnel et interculturel afin de faciliter la mise à l’emploi des plus jeunes tout en valorisant l’expérience des seniors. Concrètement, il s’agit de former un binôme : d’un côté, un jeune chercheur d’emploi issu de l’immigration et, de l’autre côté, un travailleur expérimenté, un bénévole de plus de 50 ans, parfois pensionné. Cet accompagnement peut durer jusqu’à six mois, à raison de plusieurs heures par semaine, avec pour objectif de trouver un emploi. Soutenue depuis le début par Actiris, l’ASBL a aujourd’hui 10 ans. Elle a permis la formation de 6 500 binômes qui, dans sept cas sur dix, ont abouti à un emploi ou à une formation. Ce n’est évidemment pas la 38 seule ASBL à proposer du mentorat, mais ses résultats sont assez impressionnants. Quels enseignements tirez-vous de ces constats ? Avez-vous eu des contacts avec cette ASBL ? Le FOREm propose-t-il aujourd’hui quelque chose en matière de mentorat ?




4 vues0 commentaire

留言


bottom of page