top of page
  • Photo du rédacteurPARLEMENT DE WALLONIE

Le développement des infrastructures sportives dédiées au cyclo-cross




  • Question écrite du 16/02/2023

    • de LAFFUT Anne

    • à DOLIMONT Adrien, Ministre du Budget et des Finances, des Aéroports et des Infrastructures sportives

Lors du Championnat d'Europe de cyclo-cross qui s'est déroulé à la citadelle de Namur les 5 et 6 novembre 2022 devant plus de 17 000 spectateurs présents sur le site, un seul Wallon, Antoine Jamin, représentait notre pays, terminant cinquième et premier Belge dans la catégorie junior. Durant ce week-end, six médailles étaient par ailleurs attribuées à l'équipe belge, toutes remportées par des sportifs flamands. Existe-t-il suffisamment d'infrastructures en Wallonie pour assurer l'attractivité et le développement de ce sport dans notre région ?

  • Réponse du 10/03/2023

    • de DOLIMONT Adrien

Les championnats d’Europe de Cyclocross qui se sont déroulés à Namur ont été une totale réussite pour la Wallonie. Comme l’honorable membre le signale, plus de 17 000 personnes étaient présentes à la citadelle, plus de 300 participants venus d’Europe ont participé à cette compétition et 6 titres de champions d’Europe ont été attribués. De plus, cet événement subsidié par la Wallonie a accueilli plus de 32 % de visiteurs étrangers et 90 % des hôtels namurois étaient occupés. S’agissant d’un événement international, les sportifs y représentaient évidemment un état et non une région. Nous pouvons dès lors nous réjouir des deux titres gagnés par notre pays, à savoir le titre d’hommes élites et d’hommes U23 ainsi que les médailles remportées et la présence de nombreux Belges sur ce parcours. Même si la Flandre est historiquement une « terre de vélo » et particulièrement de cyclo-cross, nous pouvons tout de même souligner la présence de diverses infrastructures en Wallonie dans les provinces suivantes : - Luxembourg : Wellin (terrain d'entraînement du Team Geo-Therm Marchovelette) ; - Liège : Saive (Blegny) ; - Hainaut : Stambruges (Mer de Sable), Quaregnon (terrain de cross), Souvret (lieu-dit « Six Perrier ») ; - Brabant Wallon : Orp-Jauche. Comme j’ai déjà pu le souligner, la Wallonie ne peut se substituer aux porteurs de projets. Si ces derniers souhaitent mener de tels projets, le département dispose d’un budget annuel d’environ 35 millions d’euros. Je ne peux dès lors que les inviter à introduire des dossiers de demande d’octroi de subvention dans le cadre du décret du 3 décembre 2020.

11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page