top of page
  • Photo du rédacteurPARLEMENT DE WALLONIE

La réaction de la Wallonie sur le mode de dépistage du cancer du col de l'utérus

Un ou deux tests pour un dépistage fiable du cancer du col de l’utérus ?


En 2024, la Belgique passera de la cytologie (frottis) au test HPV (papillomavirus humains) en dépistage primaire du cancer du col de l’utérus.


A la suite de la mise en garde de plusieurs pathologistes belges privilégiant la méthode du co-testing, la Ministre de la Santé s’est voulue rassurante, mettant en avant les garanties offertes par le seul test HPV largement utilisé au niveau européen et extra européen, dans des pays de tradition de prévention organisée comme la Scandinavie, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande.


C’est une information importante à la veille du lancement d’une campagne de prévention invitant au dépistage du cancer du col de l’utérus, quatrième cancer le plus important chez les femmes âgées de 25 à 44 ans.




4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page