top of page
  • PARLEMENT DE WALLONIE

L’entretien des clôtures bordant les autoroutes



  • Question écrite du 26/10/2022

  • de LAFFUT Anne

  • à HENRY Philippe, Ministre du Climat, de l'Energie, de la Mobilité et des Infrastructures

De nombreux accotements d'autoroute, particulièrement en Province de Luxembourg, sont fouillés par les sangliers juste au-delà de la bande d'arrêt d'urgence, témoignant d'un défaut d'entretien des clôtures destinées à empêcher l'accès de ces voiries au gibier. Cette situation n'est pas nouvelle : certains tronçons sont en mauvais état depuis longtemps, faisant courir aux usagers un réel danger au vu de la vitesse de circulation et de la fréquentation des autoroutes. La SOFICO assurant la gestion du réseau autoroutier et des principales routes nationales de Wallonie, il va de soi qu'une réaction doit avoir lieu. Qui est chargé d'assurer la surveillance de ces clôtures ? Comment peut-on signaler un problème de détérioration ? Existe-t-il un programme d'entretien pour ces infrastructures légères essentielles à la sécurité des usagers ? En quoi consiste-t-il ? Comment expliquer que ces défauts d'entretien pourtant facilement identifiables et localisables depuis les bandes de circulation ne soient pas plus rapidement corrigés ? Comment Monsieur le Ministre collabore-t-il avec ses collègues sur cette matière ?

  • Réponse du 01/12/2022

  • de HENRY Philippe

L’entretien des voiries régionales, et donc des clôtures, fait partie d’un plan d’entretien réalisé suivant les directives données par la direction asset management du Service public de Wallonie Mobilité et Infrastructures. Ce plan d’entretien est complété par une surveillance quotidienne des réseaux permettant la mise en œuvre d’actions correctrices-curatives. La surveillance des clôtures appartenant au Service public de Wallonie Mobilité et Infrastructures sur le domaine autoroutier est donc assurée par le personnel des districts autoroutiers et principalement les garde-routes. La détérioration d’une clôture peut donc directement être signalée aux districts concernés. Quant à l’entretien des clôtures, il est intégré dans les baux « Espaces verts », et ce, dans la catégorie « Entretien curatif » du réseau structurant géré par la SOFICO. Depuis la mise en place d’un plan d’entretien et la crise de la peste porcine africaine, de nombreuses clôtures ont été réparées et de nouvelles clôtures ont été installées et financées par La SOFICO, notamment sur la E411, à hauteur de 200 000 euros et ce, avec l’assistance technique du Service public de Wallonie Mobilité et Infrastructures. Afin de faciliter la collaboration entre le Service public de Wallonie Mobilité et Infrastructures et le Service public de Wallonie Agriculture, Ressources naturelles, principalement concernés, un comité a été constitué en 2018 pour analyser les demandes de placements ou démantèlements de clôtures sur le réseau non-autoroutier. Sur le réseau autoroutier, le Service public de Wallonie Mobilité et Infrastructures procède à l’installation de ce dispositif principalement le long des autoroutes et sur base des recommandations du Département de la Nature et des Forêts.

1 vue0 commentaire
bottom of page