• PARLEMENT DE WALLONIE

L'aide européenne à la Province de Luxembourg



  • Question écrite du 14/07/2022

  • de LAFFUT Anne

  • à DI RUPO Elio, Ministre-Président du Gouvernement wallon

L'annonce des 54,1 millions d'euros d'aides européennes pour la Province de Luxembourg a évidemment suscité beaucoup d'intérêts, mais aussi d'interrogations de Marche à Arlon. À quoi va-t-on bien pouvoir employer cette aide du FEDER ? On la sait par exemple déterminée par un caractère rural très prononcé et une économie articulée principalement entre PME et tourisme vert. La province va-t-elle pouvoir bénéficier d'un programme adapté à son territoire, prenant en compte ses spécificités régionales ? Quels sont les domaines éligibles à l'aide annoncée ? Vont-ils rencontrer les réalités de terrain ?


  • Réponse du 22/07/2022

  • de DI RUPO Elio

Le Gouvernement wallon a été attentif aux spécificités de la Province de Luxembourg – comme des autres Provinces - dans la construction de la stratégie de la programmation FEDER 2021 -2027. Si la Province du Luxembourg est classée « Région moins développée », c’est parce que la Wallonie s’est battue pour que les statistiques Eurostat les plus récentes soient prises en compte. Nous sommes conscients des implications que cela induit et de l’importance capitale d’affecter les moyens nécessaires aux régions les moins développées. C’est la raison pour laquelle, comme l’honorable membre le mentionne, une enveloppe spécifique de 54 millions euros 2018 est réservée à la Province du Luxembourg, seule Province de la zone. Afin de tenir compte de ces spécificités territoriale, le Département de la Coordination des Fonds européens, en étroite collaboration avec mon Cabinet ont organisé des groupes de travail afin d’alimenter la réflexion et permettre de lancer le processus de rédaction du programme FEDER. C’est dans ce cadre que Monsieur Olivier Schmitz, Gouverneur de la Province de Luxembourg a pu participer au groupe de travail « territoire » qui s’est déroulé le 12 janvier dernier et avait ainsi l’occasion de faire valoir les spécificités du territoire. Les règlement FEDER ne prévoient pas un programme opérationnel par type de zone. Le Programme doit cependant respecter la concentration thématique identifiée dans les règlements à savoir : 85% de l’enveloppe doit être affectée aux OS 1 et 2. Dans la stratégie défendue par le Gouvernement wallon, tant l’OS3 que l’OS5 permettent de soutenir des actions en faveur du développement du secteur touristique. Par ailleurs, dans le cadre de l’OS2, une mesure visant à la rénovation énergétique des bâtiments publics pourrait largement contribuer à ce développement des attractions touristiques. Notons, pour ce qui concerne les OS1 et 2, que les opérateurs identifiés sur le territoire font état d’une nécessité de poursuivre des actions en faveur du soutien aux entreprises (aides à l’investissement, à la Recherche, accompagnement ...) afin de permettre le développement économique du territoire. Finalement, rappelons également que les organismes de recherche ont bénéficié, au cours de la programmation 2014-2020, d’intervention et ont exprimé leurs besoins pour l’avenir et la volonté de pouvoir à nouveau inscrire des actions dans le cadre du FEDER pour la programmation 2021-2027. Qu’elle soit donc assurée que le Gouvernement a tenu compte des besoins de chaque type de zone dans sa stratégie pour la prochaine programmation FEDER.

11 vues0 commentaire