top of page
  • Photo du rédacteurFÉDÉRATION W-B

Etat des lieux du screening de la fonction publique



Question de Madame Laffut :


Une opération de screening de la fonction publique avait été annoncée dans le cadre

des ressources humaines mobilisées au sein du ministère de la Fédération Wallonie-

Bruxelles ainsi que de l’ETNIC. Ce chantier vise trois objectifs, à savoir gérer de

manière plus efficiente les effectifs au regard des missions et des besoins, consolider

les activités existantes et permettre le lancement des missions nouvelles. Sur la base

d’évaluations et d’analyses structurelles, des plans d’action sont réputés être

déployés. Aussi, Monsieur le Ministre, pourriez-vous faire le point sur l’état

d’avancement de ce dossier ? L’opération de screening aurait-elle abouti ? Le cas

échéant, quelles suites lui ont été réservées jusqu’à présent ?


Réponse du Ministre Daerden :


L’exercice de screening s’est déroulé entre avril 2021 et avril 2022. Le personnel

du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de l’ETNIC s’est pleinement

investi dans l’exercice.


L’objectif initial était d’atteindre un minimum de 10 % de marges de manœuvre que le Ministère et l’ETNIC pourraient réinvestir pour réduire la pression et améliorer le bien-être des agents, consolider les activités actuelles, voire développer de nouvelles activités. Cet objectif est atteint pour les 2 entités. Il faut, néanmoins, nuancer l’atteinte de cet objectif en raison de la conditionnalité

de certains leviers.


Au final, ce sont 136 plans d’actions qui ont été élaborés et qui sont dès à présent mis en œuvre.


Ces plans reprennent différents leviers d’actions qui permettront de libérer des

marges de manœuvre dans les différents services. Ils concernent des

réorganisations, la mise en place d’outils ou la renonciation à des activités. Ces

leviers peuvent présenter, ou non, des conditions (ressources budgétaires,

ressources IT, ressources humaines, …). La levée de ces conditions dépend

d’analyses complémentaires ou de l’obtention de moyens supplémentaires (IT

notamment).


Pour concrétiser ces marges de manœuvre, il convient également d’instaurer un

suivi rigoureux des leviers et des réinvestissements, un accompagnement RH

adéquat et une communication adaptée. Ce sont les 3 facteurs clefs qui feront le

succès de la suite de l’exercice.


Actuellement, le suivi des plans d’action est déjà en cours dans les 2 entités et

un rapport de l’avancement des travaux au Gouvernement est prévu

annuellement. Par contre, la définition des modalités de l’accompagnement RH

est encore en voie de finalisation au sein des entités et le plan de communication

sera défini par la suite.

3 vues0 commentaire

Комментарии


bottom of page